Défense-92 suite au Communiqué de Presse du Groupe Hermitage du 4 avril 2017 / Medias’ takeover following the Hermitage Group press release dated April, 4th 2017 / Пресса реагирует на пресс-релиз Группы « Hermitage » от 4 апреля 2017г.

Posted by
|

Source: www.defense-92.fr

Le chantier des tours Hermitage va pouvoir débuter

Le promoteur Hermitage vient d’obtenir l’approbation des membres de l’ASL pour la signature d’un protocole qui permet de lever l’interdiction de démolir les Damiers qui pesait sur son projet de tours jumelles.

Le chantier va pouvoir démarrer. Le projet des tours Hermitage Plaza, qui prévoit la construction en bordure de Seine à Courbevoie de deux immeubles hauts de 320 mètres ainsi que quatre petits bâtiments, vient de recevoir l’approbation à l’unanimité de ses voisins qui bloquaient jusqu’alors le lancement chantier, a annoncé ce mardi le promoteur Hermitage.

En octobre 2011 à la suite d’un référé les membres de l’ASL (Association de Syndicales Libre) du quartier des Saisons avaient obtenu l’interdiction de démolir les actuels bâtiments des Damiers Infra, Bretagne et Anjou où doit prendre place le projet Hermitage Plaza. Cette décision de justice était assortie d’une astreinte de 500 000 euros par infraction.

Les membres de cette association qui réunit plusieurs propriétaires d’immeubles voisins dont Allianz, Axa France Vie, Axa Conseil Vie, la SCI Tour First, le propriétaire de la future tour Alto ou encore les copropriétés résidentielles Damiers Champagne et Dauphiné ont définitivement entériné l’accord avec Hermitage le 30 mars dernier.

Une opération immobilière chiffrée à 2,8 milliards d’euros

“Il s’agit d’une étape majeure dans la construction des futures tours Hermitage Plaza, puisque cette approbation définitive (puisqu’à l’unanimité) va permettre de lancer les démolitions dès cette année 2017” se réjouit le promoteur franco-russe dans un communiqué.

Annoncée en 2009, l’opération immobilière chiffrée à 2,8 milliards d’euros qui prévoit de nombreux logements haut- de-gamme, des bureaux, un hôtel ou encore un centre commercial, a fait l’objet de dizaines de procédures devant plusieurs juridictions civiles et administratives. L’une d’entre elles, concernant un recours contre les permis de construire, est toujours pendante devant la cour d’appel, mais elle n’est pas suspensive. Parmi ces procédures une partie provient de l’association d’habitants des Damiers voué à la destruction. Le relogement des quelques 250 familles locataires lancé en 2011 qui occupaient les trois bâtiments, n’est en revanche pas encore achevé. Il reste en effet à ce jour 19 locataires dans les Damiers Anjou et Bretagne. L’immeuble dit Infra est lui vidé de ses occupants depuis déjà quelques années. Et c’est par ce bâtiment que doit débuter le chantier sur lequel est prévu l’emplacement des deux tours géantes. Le reste de l’ensemble immobilier repose lui sur les parcelles des Damiers Anjou et Bretagne.

 

The Hermitage towers construction can be started

Hermitage has just obtained an approval of the neighbouring co-owners to make it possible to lift the prohibition to demolish the Damiers buildings.

The start of construction is now possible. The Hermitage Plaza Project, which includes the construction of two 320-meter high towers and four smaller buildings near the Seine River at Courbevoie, has received unanimous approval from its neighbors, who had previously blocked the launch of the Project, – Hermitage Group announced on Tuesday.

In October 2011, court proceedings by the members of the ASL, the neighbouring co-owners of the existing buildings Damiers Infra, Bretagne and Anjou, located at the place of future Hermitage Plaza Project, prohibited demolitions. A breach of this court decision could result in a penalty of EUR 500.000.

The members of the ASL, bringing together several owners of neighboring buildings such as Allianz, Axa France Vie, Axa Conseil Vie, SCI Tour First, the owner of the future Alto tower and the Damiers Champagne and Dauphiné residential condominiums, reached an agreement with Hermitage on 30/03/2017.

« This is a major step in the construction of the future Hermitage Plaza towers, as this final and unanimous agreement will allow the demolitions to be launched already in 2017, » stated the Franco-Russian developer.

Announced in 2009, the € 2.8 billion real estate project, which includes a number of high-end residential units, offices, a hotel and a shopping center, has been the subject of dozens of proceedings in several civil and administrative courts. One of them, concerning an appeal against building permits, is still pending before the Court of Appeal, but it is not suspensive. Among these procedures a part was initiated by the association of inhabitants of Damiers, destined to the destruction. However, the rehousing of some 250 tenant families launched in 2011 which occupied the three buildings is not yet completed. Indeed, there remain 19 tenants in the Anjou and Bretagne Damiers. The Infra building has been emptied of its occupants for some years. And it is by this building demolition the construction site is to begin. The rest of the property complex rests on the plots of the Damiers Anjou and Bretagne.

 

Строительство башен «Hermitage» может быть начато

Группа «Hermitage» получила одобрение соседей для начала строительных работ своего многофункционального комплекса на берегу Сены.

Теперь стройка на берегу Сены может начаться. Проект «Hermitage Plaza», который состоит из двух башен высотой 320 метров и четырех более скромного масштаба, получил единогласное одобрение своих соседей, блокировавших до настоящего времени начало строительства, – объявила во вторник девелоперская Группа «Hermitage».

В октябре 2011 года по иску членов «ASL» было вынесено судебное решение о запрете сноса существующих зданий «Damiers» «Infra», «Bretagne» и «Anjou», на месте которых должен быть возведен проект «Hermitage Plaza». Нарушение судебного решения грозило штрафом в размере 500 000 евро.

Члены ассоциации, которая объединяет нескольких владельцев соседних зданий, включая «Allianz», «Axa France Vie», «Axa Conseil Vie», «la SCI Tour First», будущего владельца башни «Alto» и жилых кондоминиумов «Damiers» «Champagne» и «Dauphiné», наконец, пришли к согласию с Группой «Hermitage»  30 марта 2017 года.

«Это важный шаг в строительстве башен «Hermitage Plaza», так как окончательное и единогласное утверждение протокола с «ASL» может позволить начать снос уже в 2017 году»: поясняет девелопер.

Comments

  1. Axel

    13 avril 2017

    Bonjour M. Iskenderov,

    Merci pour votre réponse. En écho à la réponse que vous avez apportée à Brice Avoine, quelle est la durée maximum que peuvent prendre ces sursis à statuer? (Etant donné que cela fait donc 7 ans que la procédure est ouverte, pensez-vous vraiment qu’elle puisse aboutir dans votre sens dans un avenir proche (2017-2018) ou doit-on s’attendre à plusieurs autres années de procédure?

    Et dernière question, allez-vous d’ores et déjà lancer la démolition du Damier vide en fin d’année, ou préférez-vous attendre que les deux autres le soient aussi pour passer à la phase de démolition?

    Un grand merci à vous, et ne lâchez rien svp, vous y êtes presque…vous avez tout mon soutien.

    Bien à vous.

    • Photo du profil de Emin Iskenderov

      Emin Iskenderov

      21 avril 2017

      Bonjour Axel,

      Les deux immeubles dans lesquels restent encore des locataires se trouvent sur l’emplacement du centre commercial et non des tours. On peut donc commencer les travaux sans attendre les derniers relogements.
      Nous avons déjà gagné plusieurs procédures concernant notre projet et nous ne baisserons pas les bras!

      En tout cas, je vous remercie de votre soutien!

  2. Axel

    9 avril 2017

    Bonjour M. Iskenderov.

    Depuis l’accord avec l’ASL signé, quand envisagez-vous de démolir les Damiers (du moins, ceux qui sont vides)? Allez-vous attendre que les élections soient passées pour faire en sorte que les derniers occupants soient expulsés?

    Je vous remercie.

    Bien à vous,

    Axel

    • Photo du profil de Emin Iskenderov

      Emin Iskenderov

      10 avril 2017

      Bonjour Axel,

      Nous prévoyons de commencer les démolitions à l’automne.

      En ce qui concerne les dernières expulsions, elles sont suspendues au calendrier judiciaire et non à l’actualité politique.

      • Brisavoine

        11 avril 2017

        Pourtant le Conseil d’Etat a définitivement rejeté les recours contre les permis de démolir en octobre 2015. Qu’est-ce qui bloque encore les expulsions des derniers locataires ?

        • Photo du profil de Emin Iskenderov

          Emin Iskenderov

          13 avril 2017

          Cher Brisavoine,

          Vous avez tout à fait raison, les permis de démolir sont devenus définitifs.

          Pour ce qui concerne les évictions, le blocage aujourd’hui vient du tribunal d’instance de Courbevoie qui doit valider la procédure de relogements conduite par Logis Transports qui, avec nous, a démontré que nous avons fait beaucoup mieux par rapport à ce que nous demande la loi.
          Cette procédure qui oppose le bailleur aux locataires a été ouverte en 2010.
          Depuis, des sursis à statuer et accords de temps complémentaires ne font que faire durer les choses…

  3. Lucas

    6 avril 2017

    Bonjour,

    Bravo à vous pour votre patience et votre persévérance, en espérant voir enfin le début du chantier de ce beau projet

Add a comment